La Majoration pour la Vie Autonome

Si vous ne pouvez pas bénéficier du complément de ressources, il existe un autre complément d’allocation appelé « Majoration pour la vie autonome » (MVA), gérée par la Caisse d’allocations familiales » (CAF) ou de la Mutualité sociale agricole (MSA) qui ne nécessite pas de passer en CDAPH si la personne handicapée remplie toutes les conditions.

La MVA permet aux personnes en situation de handicap bénéficiant de l’AAH ayant une capacité de travail supérieure à 5%, et vivant dans un logement indépendant, de percevoir un complément de revenu.

Quelles conditions ?

La majoration pour la vie autonome est versée automatiquement aux personnes qui remplissent les conditions suivantes :

  • percevoir l'allocation aux adultes handicapés (AAH) à taux normal ou en complément d'un avantage vieillesse ou d'invalidité ou d'une rente accident du travail
  • avoir un taux d'incapacité au moins égal à 80 %
  • disposer d'un logement indépendant
  • bénéficier d'une aide au logement (aide personnelle au logement, ou allocation de logement sociale ou familiale). Il faut que cette aide soit à votre nom, ou celui de votre conjoint, concubin ou partenaire lié par un pacs)
  • ne pas percevoir de revenu d'activité à caractère professionnel propre

Quel montant ?

Le montant de la MVA est fixé par la CAF et sous certaines conditions de ressources.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de la CAF ou sur le site du service-public.

A savoir :Le versement de la MVA prend fin en cas de reprise d'une activité professionnelle ou lors de l’ouverture des droits à la retraite.

Qui m’accompagne, verse et délivre mon aide ?

Vous n’avez pas besoin de remplir un formulaire de demande. La Majoration pour la vie autonome est étudiée automatiquement par la CAF dès lors que vous percevez l’AAH.

Qu’est-ce que je peux cumuler ?

Le Complément de ressources et la Majoration pour la vie autonome ne sont pas cumulables.

La CDAPH vous accorde uniquement un des deux compléments.